Suite aux arrestations de militants de l’association IRA, qui lutte contre l’esclavagisme en Mauritanie, l’IRA a saisi le Réseau ASF.

Communiqué


Sept militants anti-esclavagistes de l’association IRA-Mauritanie, ont été arrêtés lundi 13 décembre 2010 après une manifestation dénonçant deux cas présumés de deux fillettes mineures victimes de la pratique de l'esclavage à Nouakchott.

Ces militants, parmi lesquels Monsieur Biram ould Dah ould Abeid (photo) président de l’IRA, ont été inculpés de « coups et blessures à agents » et d'« obstruction à l'ordre public », après avoir organisé un rassemblement devant le commissariat pour protester contre le fait que la police les écarte des investigations.

L’association IRA a saisi le Réseau ASF. 2 avocats d’ASF Mauritanie ont été constitués pour la défense des prévenus.

Les 5 et 6 janvier 2011, la chambre pénale a déclaré les militants coupables des chefs d’attroupement entrainant trouble à l’ordre public, de violence et d’agression physique contre un officier et des agents de la police, de coups et blessures volontaires.

ASF Mauritanie et le Réseau ASF défendront en appel les militants condamnés qui ont fait appel de cette décision qui porte un coup sérieux à la lutte contre l’esclavage dans le pays.

En savoir plus sur cette affaire



Communiqués de presse