Mauritanie : Militants anti-esclavagiste IRA

L’Initiative pour la Résurgence du Mouvement Abolitionniste en Mauritanie (IRA) est un groupe de militants mauritaniens ayant comme objectif de lutter contre l’esclavagisme, pratique devenue criminelle en Mauritanie depuis la loi du 8 août 2007.

Résumé


Le 13 décembre 2010, un affrontement entre la police et six activistes (Biram ould Dah ould Abeid, Ali ould Boubarak Fall, Sheikh ould Abidin ould Salem, Mouloud ould Boubi, Balla Touré et Dah ould Boushab) de l’IRA a éclaté devant le commissariat d'Arafat (quartier de Nouakchott). Selon les autorités mauritaniennes, les militants de l’IRA ont attaqué les forces de police.

Le 6 janvier 2011, trois militants de l’IRA dont Biram Ould Dah Ould Abeid, le président de l’IRA, ont été condamnés à un an de prison dont six mois de prison ferme par la cour correctionnelle de Nouakchott. Ils ont été reconnus coupables de « coups et blessures » contre des agents de force de l’ordre, “d’attroupement illicite” et “d’appartenance à une organisation non-autorisée”. Ils ont également condamnés à payer des dommages et intérêts aux policiers du commissariat d’Arafat.

Chronologie des faits


  • 13 décembre 2010 : Affrontement entre la police et six activistes (Biram ould Dah ould Abeid, Ali ould Boubarak Fall, Sheikh ould Abidin ould Salem, Mouloud ould Boubi, Balla Touré et Dah ould Boushab) de l’IRA a éclaté devant le commissariat d'Arafat (quartier de Nouakchott)
  • 6 janvier 2011 : Condamnation de trois militants de l’IRA dont Biram Ould Dah Ould Abeid, le président de l’IRA, à : un an de prison dont six mois de prison ferme par la cour correctionnelle de Nouakchott pour « coups et blessures » contre des agents de force de l’ordre, “attroupement illicite” et “appartenance à une organisation non-autorisée”. payer des dommages et intérêts aux policiers du commissariat d’Arafat. Condamnation de trois autres activistes de l’IRA, dont Balla Touré le secrétaire exécutif de l’IRA, à six mois de prison avec sursis.
  • 15 février 2011 : Suite à une grâce présidentielle, à l’occasion de l’Aïd el-Maouloud, remise de peine prononcée en faveur de:
    • Biram Ould Dah Ould Abeid, président de l’Initiative de résurgence du mouvement abolitionniste en Mauritanie (IRA) et chargé de mission auprès de SOS-Esclaves
    • Dah Ould Boushab
    • Mouloud Ould Boubi
    • Ali Ould Boubarak Fall
    • Sheikh Ould Abidin ould Salem
    • Bala Touré.


Missions d'urgence